Le PS en ordre de bataille (presque)

Cette liste des candidats PS aux départementales de mars dans le Gard a été rendue publique par Jean Donat ce vendredi.

Pas de candidats dans les cantons Alès 1, Nîmes 2, La Grand Combe et Rousson dans lesquels il y a champ libre pour les conseillers généraux sortants PC

Pas d’accord acquis pour l’instant dans les cantons de Marguerittes, Redresan et Bagnols sur Cèze

Chaque duo de titulaires est complété par deux suppléants homme et femme. En ce qui concerne le canton du Vigan, il s’agit de Nathalie Liron de L’Estréchure et de Régis Bayle (maire d’Arrigas)

Départementales 2015 : kikiva ?

Nous sommes à quelques soixante jours des élections départementales 2015.

Et décidément, ce nouveau canton, dit « du Vigan », n’est pas sans poser des problèmes. Le premier est, sans doute, à la fois, sa superficie associée au nombre de ses communes.

Le second est le fait que les deux futurs conseillers départementaux élus remplaceront les sept conseillers généraux sortants ce qui suppose des qualités de routiers pour courir de Lanuejols à Blandas et de Saint Hippolyte du Fort à Campestre Le Luc !

Sans compter les qualités d’un duo constitué d’une femme et d’un homme devant oeuvrer et servir d’un même élan, chacun avec ses sensibilités spécifiques. Et ce n’est pas tout quand on pense à la diversité composée par des « gens d’ici » et des « néos », des cévenols des vallées et des garrigues, des caussenards.

Et je ne parle pas, pour les candidat(e)s du 22 mars, de la nécessaire connaissance de ce canton dans sa diversité et de la souhaitable expérience déjà acquise dans l’exercice d’un mandat électif.

Cela dit, où en est-on à propos des candidatures pour le canton du Vigan ? Allons-y pour les certitudes, les probabilités, les supputations et autres suppositions !

 Du côté de l’UMP : l’annonce a été faite samedi 17 ; Il s’agit de Elise Viala (restauratrice à Saint Laurent le Minier) et de Hubert Norbert (ancien maire de Saint Hippolyte le Fort 2002-2008)

Du côté du PS, apparentés et alliés : l’annonce officielle devrait être faite par le président DENAT au cours de la semaine du 19 au 25 avec probablement, pour notre canton, Hélène Meunier (maire adjointe Saint Hippolyte le Fort) et Martin Delord (maire de Lanuéjols et vice-président du Conseil Général du Gard)

Du côté du PC, du Parti de Gauche ou du Front de Gauche : les choses sont encore floues . Y aura-t-il un duo de candidats et, si oui, présenté par qui ?

Du côté du FN : probable mais qui ? le FN a annoncé sa présence dans tous !es cantons du Gard.

N’oublions pas les deux suppléants qui viendront compléter chaque duo et dont la localisation et le choix joueront un certain rôle.

Départementales : leçon de choses …

Le Conseil Général est mort, vive le Conseil Départemental !

Les élections cantonales ont vécu, vivent les élections départementales !

Du coup, de Lanuéjols à Blandas et de Saint Hipolyte le Fort à Campestre Le Luc, vive le nouveau canton cévénol, le plus grand et le moins peuplé du Gard !

Le 22 mars (au plus tard le 29) un unique duo va remplacer sept et demi (!) conseillers généraux « ancienne formule » en ce qui nous concerne.

Ce duo, composé d’un homme et d’une femme (parité oblige), siègera au Conseil Départemental « nouvelle formule ». Pour compléter le tout, chaque membre du duo sera doté d’un suppléant dans le cas où …

Ce sont donc des duos qui qui vont entrer en campagne (avec leurs suppléants). Où en sont les uns et les autres en ce qui concerne la désignation des candidats dans notre canton.? Notamment, la gauche, la droite et leurs composantes ? Les « tractations » vont bon train et des accords sont déjà intervenus ou en passe de l’être.

Alors, pour en savoir un peu plus, rendez-vous demain vendredi, en fin d’après midi.

Départementales 2015 : Comment taire ce commentaire ?

Eccehomo à  » Laurent V … » (pourquoi ne pas annoncer la couleur ?). Votre commentaire me parait avoir sa place en page centrale. Voici qui est fait. 
Cela dit, juste quelques mots.
J’admets bien volontiers  vos  critiques d’autant qu’elles restent fort courtoises quand d’autres méprisent le débat, parfois polémique je vous le concède,  mais qui fait le charme de la démocratie participative …. Enfin, je « vogue » quelque peu à propos des départementales entre les certitudes des uns, des confidences « off » des autres, des scoops-intox, des déductions savantes des troisièmes. Tout le drame d’un chroniqueur indépendant (bénévole pour rester libre) qui attend, avec impatience, que revienne Madame Olga !!!
A  bientôt et merci pour votre participation.
« Bonjour André-Charles…Je trouve que « vos supputations » sont bien floues, incom-plètes et prématurées. J’attends mieux de vous et avec des sources fiables dans le jours à venir. Allez un effort pour nous informer au mieux!
1- Ne pas perdre de vue que ce nouveau canton ce n’est pas le « Pays Viganais ». Dans les noms cités il n’y a que des élus viganais ou proche du territoire viganais. Or ce nouveau canton c’est une bonne partie de l’arrondissement mais pas que…c’est le Viganais, l’Aigoual, le Causse Noir, la Vallée Borgne, la plaine cigaloise.
2- Il faut élire un binôme Homme/Femme qui doit être représentatif de l’ensemble de ce grand territoire. Par exemple : il est évident que le Maire du Vigan, si il veut avoir une chance d’être élu, ne doit pas pour des raisons stratégiques évidentes faire équipe avec une femme du Pays Viganais. Le poids de la représentation géographique sera déterminant.
Il faut aussi que ce binôme « rassemble » …plus qu’il ne divise. Or dans les noms de gauche cités…enfin bref…passons au 3…
3- L’un des élus cités, au moins, ne repartira pas dans ce scrutin…ce n’est une surprise pour personne lorsqu’on le connait et lorsqu’on connait le travail de fond remarquable qu’il fait pas ailleurs.
4 – Quid des Menviel, Maurin, Pons, Toulouse et surtout …Allary !!!
Pour vous ils n’auront pas leur place dans cette élection ?
Allary ne serait pas candidat…? Il ne lui faut donc pas un autre mandat ? Pourtant, rien ne dit qu’il sera le Président de la Grande Région « Sud de France » (MiPy + LR) en octobre 2015…
D’ailleurs je ne sais pas qui est le « ON » du PS (vous ne le citez pas) qui vous a dit que le canton était ouvert mais selon moi il est bien fermé et bouclé depuis sa création même ! Ce n’est tout de même pas pour rien que Saint Hippolyte et Pompignan sont là…
Il est vrai aussi que vous oubliez vite les femmes politiques de ce canton…Il en faudra nécessairement une dans le binôme, c’est la Loi ! Cherches donc un peu les candidates…
5- Vous êtes sérieux lorsque vous écrivez qu’à droite rien n’est réglé ?
Pour une des places dans le binôme c’est réglé depuis fort longtemps. Il n’y a sur ce territoire qu’un seul élu départemental de droite. Il a donc toute la légitimité pour être candidat. Et force est de constater qu’il a obtenu, seul, une vraie et belle victoire pour son camp il y a 6 ans. En tout cas si la droite veut gagner elle doit s’appuyer sur un ou deux élus locaux représentatifs et investis dans ce territoire. Sinon…
5- Le poids de la gauche… Il n’existe pas selon vous ?
De Valleraugue à Lasalle en passant par le Vigan et la Vallée Borgne, le Front de Gauche a réalisé des scores qui se situent entre 15 et 25% aux dernières Présidentielles. Son appui est déterminant.
Reste à savoir qu’elle stratégie elle adoptera pour ce scrutin. Alliance avec un PS ou un Vert dès le 1er tour ?  autre solution ?
6 – Quand à l’extrême droite (FN je suppose) …c’est comme d’hab ils mettront un binôme de Bagnols ou de Beaucaire, jamais vu, jamais connu…Mais au final des électeurs s’égareront à voter pour des fantômes. »

Départementales 2015

Agrandir

Le 16 décembre dernier, les conseillers généraux gardois  ont voté la réforme de la carte électorale  et, sans plus tarder, le Conseil d’État a validé le  découpage à 23 cantons au lieu de 46. Ce sera donc effectif  pour les prochaines élections départementales en mars 2015.

Les nouveaux conseillers départementaux seront 46 à raison de deux par territoire, un homme et une femme au nom de la parité.

C’est peu dire que le nouveau canton « viganais » se distingue : c’est le plus grand et le moins peuplé. Toutefois, 46 communes ! un vrai marathon pour les candidats de mars 2015;

Quelques sont les supputations en ce concerne justement ces futurs candidats ?

du côté de  la gauche, qui ira au charbon ? Roland  Canayer, Martin Delord, Eric Doulcier, un quatrième ? Au PS, on dit que le canton est « ouvert » … quoique les stratégies politiciennes pourraient l’emporter sur toutes autres considérations. La crainte de perdre le contrôle du nouveau conseil départemental est présente. Donc, il ne faut pas perdre ce canton « pur jus cévenol » et sélectionner le plus expérimenté, le plus pugnace, le plus connu, le plus …, le plus … enfin le moins contestable pour ne pas être une machine à perdre !

du côté de la droite, on donnait partant Thomas Vidal, nouveau maire de Valleraugue et conseiller sortant, mais il paraît que rien n’est décidé

du côté de l’extrême droite, pas de nouvelles

Disons que début janvier, on saura sur quel « cheval » miser !

Découpage des cantons du Gard 2015

Le décret entérinant le nouveau découpage cantonal du département du Gard a été publié au Journal Officiel de ce jour.

Le texte correspond à celui validé par l’assemblée départementale et tient compte d’une motion adressée par cette même assemblée.

Lors du prochain renouvellement des conseillers généraux en 2015, le Gard comptera 23 cantons contre 46 actuellement. Deux conseillers généraux, désormais dénommés conseillers départementaux, seront élus dans chaque canton (un homme et une femme).

 Décret « délimitation des cantons du Gard »

Le nouveau canton du Vigan

Vendredi après-midi, le préfet du Gard, Hugues Bousiges, qui quitte ses fonctions, a présenté le projet de la nouvelle carte cantonale du département qui passe de 46 à 23 cantons. Pendant six semaines, les conseillers généraux du Gard pourront débattre de cette nouvelle carte avant que leur soit demandé si ce projet est approuvé ou non. Les élus donneront un avis consultatif sur cette nouvelle carte cantonale le 16 décembre.

Agrandir

L’appellation « chef-lieu de canton » sera remplacée par le terme « bureau centralisateur » et les cantons sont désignés en fonction du nom de la commune la plus peuplée.

Le nouveau canton du Vigan sera le plus vaste du département puisqu’il ira de Lanuejols à Pompignan

Autant dire que la confirmation de l’intégration dans le nouveau canton de Pompignan … et  St Hippolyte du Fort pèsera lourd dans la balance !

Réaction D. Alary PS

Réaction L.Burgoa UMP