Archives départementales du Gard

Depuis le jeudi 18 février, les archives départementales sont sur internet à l’adresse suivante :

http://archives.gard.fr/accueil.html

Le nouveau site web des Archives du Gard www.archives.gard.fr est désormais accessible à tous.

Vous y découvrirez toutes les informations relatives aux fonds et aux collections conservés depuis plus de deux siècles. Des premiers pas sur le web avec une valeur ajoutée : un service en ligne qui offre aux internautes la possibilité d’accéder aux registres matricules des soldats Gardois de la guerre 14-18.

Comment effectuer une recherche ? Quels types de documents trouve-t-on dans les différents fonds des archives du Gard ?…Toutes les questions que vous vous posez sur les services offerts par les archives du Gard sont traitées sur le nouveau site web archives.gard.fr.  Avec la présentation des instruments de recherche, vous trouverez aussi des informations pratiques sur les heures d’accueil, les visites, les conférences, les expositions, les ateliers pédagogiques qui sont proposés toute l’année… ainsi que des renseignements sur la consultation et la reproduction des documents.

Vous aurez accès aux registres de la presse régionale ancienne numérisée, aux matricules militaires, plus de 230 000 vues numériques de registres militaires de la Première Guerre mondiale.

Près de 30 ans de registres seront bientôt consultables en ligne. Nos archives, une richesse patrimoniale à conserver et à consulter !


Un bon truc à découvrir !

Proposé par Michel

Voici site qui recense plus de 10 000 astuces , trucs et « remèdes » de grand-mère. t

Tout le monde en connaît un ou deux, Pas vous ? Les trucs de grand-mère viennent parfois de loin, et se sont transmis de  génération en génération  : ils ont tous en commun de faire appel au bon sens.

Certaines de ces recettes ont été un peu oubliées, voire méprisées, parce que trop basiques, et sont remises au goût du jour,

Pour bricoler, jardiner, nettoyer, assainir, entretenir, réparer, embellir, cuisiner, mais aussi pour prendre soin de vous et de vos proches, pour soulager les petits bobos ou les petites douleurs, pour vous sentir mieux, pour vous faire beau ou belle, pensez aux trucs de grand-mère !

Le lien direct

http://www.trucsdegrandmere.com

 

Exemple : Aider à faire pousser des cheveux plus vite

Quand on veut faire pousser les cheveux plus vite, on peut utiliser un vieux remède naturel : les orties.

Il faut faire une décoction d’orties fraîches et une fois l’eau tiède, filtrer et mettre l’eau sur les cheveux. Bien masser le cuir chevelu et rincer puis faire son shampoing habituel.

Captures d’écran

De nombreuses chaînes de télévision émettent sur internet et sont visibles gratuitement et en direct sur votre ordinateur. (idem pour les vidéos des sites spécialisés)

Vous avez la possibilité de faire des captures d’écran pendant les reportages qui vous sont présentés. Selon l’instant choisi pour cliquer, vous pourrez obtenir des « photos » plus ou moins avec un flou comme ci-dessous ou de très bonne définition en netteté si vous cliquez au moment ou l’image ne bouge pas.

Ces deux photos ont été prises au cours d’ine étape du Tour. Le flou a été conservé volontairement et les photos sont sans correction.Personnellement, j’utilise comme logiciel de capture d’écran (gratuit) : « Gadwin Printscreen »

Tout le monde peut le faire ! (photo)

Histoire de nous détendre !

Améliorer une photo (portrait, paysage, fleur, composition, etc …) ? Facile quand on a le logiciel qu’il faut, qu’il est gratuit et facile à utiliser . Démonstration

Prenons le portrait d’un quidam. Est-ce Théo ? Non, c’est Eric (les auditeurs de sa conférence récente apprécieront !). Le cliché de départ est brut de fonderie, format 340 x 379 pixels et résolution 180 pixels/pouce. Donc, rien d’exceptionnel. Voyons ce qu’on peut en faire.

On rentre la photo à travailler, on choisit la correction voulue (large choix de possibilités), on traficote un peu les curseurs (si on veut) et on demande à voir avant d’enregistrer sinon on rectifie encore. C’est tout simple en fait ! Le nom du logiciel ? A la fin avec le lien pour le télécharger.

Un truc intéressant pour « améliorer » la tête des futurs candidats aux municipales et faire dans l’artistique !

Agrandir bien entendu

Ce n’est qu’un aperçu … en fait, vous avez une multitude de possibilités selon le sujet de la photo.

Il s’agit du logiciel « FotoSketcher » et voici le lien :

http://www.commentcamarche.net/download/telecharger-34078003-fotosketcher

La tête dans les étoiles

Pour explorer l’espace, on connaissait la fonction Google Sky, qui est intégrée à Google Earth. Microsoft y répond de belle manière avec son WorldWide Telescope, alias WWT.
WWT affiche la voûte céleste à l’écran et vous pouvez facilement la faire défiler à la souris, vous déplacer dedans, afficher ou non les constellations, zoomer sur un détail, etc.
Ce logiciel est plus rapide et beaucoup plus complet que Google Sky : il présente de remarquables images des plus grands télescopes du monde, terrestres et spatiaux, travaillant dans le visible, la radio, le domaine X, l’ultraviolet ou l’infrarouge : Hubble, Chandra ou Spitzer par exemple.
WorldWide Telescope comporte également de nombreuses visites guidées pour se laisser promener : nébuleuses, système solaire, planètes, étoiles, galaxies, cosmologie, supernova, … Ces visites sont malheureusement en anglais oral mais le texte est tout de même affiché à l’écran.
Enfin, une fonction de recherche vous emmène directement sur l’objet ou l’astre que vous souhaitez voir.
Au final, que vous soyez astronome amateur ou simple curieux, WorldWide Telescope vous permettra de passer de belles heures devant l’écran.

Le lien

http://www.pcastuces.com/logitheque/worldwidetelescope.htm

Recette de grand-mère

Petite recette de grand mère contre les maux de gorge

Hiver = maux de gorge

Verser du thé Dans un bocal… combiner à des tranches de citron, du miel et du gingembre si possible coupé en tranches.

Fermer le récipient et le mettre dans le réfrigérateur, une gelée se forme.

Pour servir, prendre une cuillère soupe de cette gelée dans une tasse et versez de l’eau bouillante.

Conservez au réfrigérateur 2-3 mois. Et la vous avez un nectar contre les maux de gorge

Le miel est reconnu par la science, comme étant un remède pour de nombreux maux qui touchent l’être humain. 

Ahhh !! Merci, merci les abeilles.

Vidéos : bon à savoir

Parfois quand vous regardez une vidéo sur votre ordi, ça avance de manière saccadée. Que faire pour régler ce problème ?

Les vidéos sortent maintenant en HD ou HQ (haute définition) et votre ordi manque peut être de puissance. Il vous suffit de cliquer sur le HD ou HQ …

1 – commande pour passer en plein écran

2 – commande pour sortir du HD ou HQ


… apparaît la mention « HD  is off » : vous voilà en définition normale et logiquement l’image défile sans a-coups !

.

Des comptes de paiement chez les buralistes

Les marchands de tabac proposeront d’ouvrir des comptes de paiement low-cost, baptisés « compte-Nickel », à partir du 1er janvier 2014. Informations dévoilées mercredi par la Confédération Nationale des Buralistes de France (CNBF) et la Financière des Paiements Electroniques (FPE), un établissement de paiement.

Le compte nickel ?

Il ne s’agit pas d’un compte bancaire. Les marchands de tabac ne sont pas des établissements bancaires. Ils ne prêtent pas d’argent, ne font pas crédit. Le compte-Nickel sert à exécuter des opérations de paiement. Il offre un relevé d’identité bancaire, ce qui ouvre la voie aux virements. Il s’accompagne d’une carte de paiement MasterCard  qui n’est pas une carte de crédit. On ne peut payer avec qu’à hauteur de l’argent déposé sur le compte.

Pour qui ?

A tout le monde, sans conditions de revenus, de dépôts ou de patrimoine. ll vise principalement toutes personnes majeures en marge du système, y compris les interdits bancaires

Comment ça marche?

Le compte s’ouvre en cinq minutes sur une borne chez un buraliste participant. Une pièce d’identité et un numéro de mobile suffisent pour obtenir le relevé d’identité bancaire (RIB) et le code IBAN qui permettront « de payer ses factures EDF par exemple » et de domicilier ses revenus.Pour y souscrire, il faudra acheter chez un buraliste un coffret avec une carte MasterCard fournie, non nominative mais rattachée au compte. « Notre client peut payer sur Internet, à l’étranger, retirer de l’argent, faire des dépôts chez son buraliste.

Combien cela coûtera ?

20 euros par an. C’est le prix de l’abonnement au compte. A ce prix, le titulaire a accès à toutes les actions possibles sur un compte traditionnel. Retrait, dépôt, carte MasterCard, accès au compte, notifications de virements par SMS, accès à ses factures.

Des frais supplémentaires seront ajoutés à certaines actions de bases. Pour un retrait d’espèces chez un buraliste, il vous faudra payer une commission de 50 centimes d’euro. Si vous passez directement par un distributeur automatique, la commission double à 1 euro. Une commission de 2% sera également prise sur chaque dépôt auprès d’un buraliste.

Où ouvrir un compte Nickel?

La FPE va s’appuyer sur le large réseau de points de ventes des buralistes français pour proposer ses comptes via les bornes Nickel.

La Financière des paiements électroniques a donné l’exclusivité de l’utilisation du compte-Nickel et des bornes, en France métropolitaine jusqu’au 31 décembre 2020, aux buralistes.

Combien cela rapporte-t-il aux buralistes ?

Pour les buralistes, il s’agit de diversifier leurs sources de revenus. Sur les 20 euros du coffret initial deux euros leur sont reversés, puis un euro les deux années suivantes si le compte reste actif. Ils percevront également 0,23 euro à chaque retrait d’espèces chez eux et 0,75% de la somme en cas de dépôt.

L’argent est-il sécurisé ?

La FPE a été agréée par la Banque de France, en juin dernier, comme établissement de paiement, une licence valable dans l’Europe entière. Le dossier du buraliste qui souhaite proposer ce service, doit avant tout être accepté par la FPE. Chaque buraliste agréé valide une formation de lutte contre le blanchiment et contre le financement du terrorisme. Il ne doit pas avoir de condamnation en justice.

Du côté du client, il faut scanner une carte d’identité, de séjour ou un passeport pour ouvrir le compte. Le buraliste n’aura pas accès aux données personnellles de ses clients.

Et le blanchiment d’argent ?

La lutte contre le blanchiment est également au coeur de l’aspect sécurité du compte-Nickel. Outre la formation des buralistes, la double vérification lors de la création du compte, électronique puis par le buraliste, il y a aura une limitation des dépôts de cash. Un client ne pourra déposer que 250 euros maximum en une fois, et 750 euros au total chaque mois.

Source internet

Les dix stratégies de manipulation de masses

Un cours, paraît-il, largement enseigné à l’ENA.

D’après le philosophe nord-américain Noam Chomsky, activiste et penseur politique, professeur de linguistique au Massachusetts Institute of Technology où il a enseigné toute sa carrière et a fondé la linguistique générative. Elle détaille l’éventail, depuis la stratégie de la distraction, en passant par la stratégie de la dégradation jusqu’à maintenir le public dans l’ignorance et la médiocrité.

1/ La stratégie de la distraction 
Élément primordial du contrôle social, la stratégie de la diversion consiste à détourner l’attention du public des problèmes importants d’informations insignifiantes. La stratégie de la diversion est également indispensable pour empêcher le public de s’intéresser aux connaissances essentielles.

2/ Créer des problèmes, puis offrir des solutions
Cette méthode est aussi appelée « problème-réaction-solution ». On crée d’abord un problème, une « situation » prévue pour susciter une certaine réaction du public, afin que celui-ci soit lui-même demandeur des mesures qu’on souhaite lui faire accepter. Par exemple: laisser se développer la violence urbaine, ou organiser des attentats sanglants, afin que le public soit demandeur de lois sécuritaires au détriment de la liberté.

3/ La stratégie de la dégradation
Pour faire accepter une mesure inacceptable, il suffit de l’appliquer progressivement, en « dégradé », sur une durée de 10 ans. C’est de cette façon que des conditions socio-économiques radicalement nouvelles (néolibéralisme) ont été imposées durant les années 1980 à 1990. Chômage massif, précarité, flexibilité, délocalisations, salaires n’assurant plus un revenu décent, autant de changements qui auraient provoqué une révolution s’ils avaient été appliqués brutalement. (Baisse des retraites et allongement de la durée du travail).

4/ La stratégie du différé
Une autre façon de faire accepter une décision impopulaire est de la présenter comme « douloureuse mais nécessaire », en obtenant l’accord du public dans le présent pour une application dans le futur. Il est toujours plus facile d’accepter un sacrifice futur qu’un sacrifice immédiat. Enfin, cela laisse du temps au public pour s’habituer à l’idée du changement et l’accepter avec résignation lorsque le moment sera venu.

5/ S’’adresser au public comme à des enfants en bas-âge 
La plupart des publicités destinées au grand public utilisent un discours, des arguments, des personnages, et un ton particulièrement infantilisants, souvent proche du débilitant, comme si le spectateur était un enfant en bas âge ou un handicapé mental. Plus on cherchera à tromper le spectateur, plus on adoptera un ton infantilisant.
6/ Faire appel à l’émotionnel plutôt qu’à la réflexion
Faire appel à l’émotionnel est une technique classique pour court-circuiter l’analyse rationnelle, et donc le sens critique des individus. De plus, l’utilisation du registre émotionnel permet d’ouvrir la porte d’accès à l’inconscient pour y implanter des idées, des désirs, des peurs, des pulsions, ou des comportements

.7/ Maintenir le public dans l’ignorance et la bêtise 

Faire en sorte que le public soit incapable de comprendre les technologies et les méthodes utilisées pour son contrôle et son esclavage. « La qualité de l’éducation donnée aux classes inférieures doit être la plus pauvre, de telle sorte que le fossé de l’ignorance qui isole les classes inférieures des classes supérieures soit et demeure incompréhen-sible par les classes inférieures.

8/ Encourager le public à se complaire dans la médiocrité 

Encourager le public à trouver « cool » le fait d’être bête, vulgaire, et inculte

9/ Remplacer la révolte par la culpabilité
> Faire croire à l’individu qu’il est seul responsable de son malheur, à cause de l’insuffisance de son intelligence, de ses capacités, ou de ses efforts. Ainsi, au lieu de se révolter contre le système économique, l’individu s’auto dévalue et culpabilise, ce qui engendre un état dépressif dont l’un des effets est l’inhibition de l’action.

10/ Connaître les individus mieux qu’ils ne se connaissent eux-mêmes
Au cours des 50 dernières années, les progrès fulgurants de la science ont creusé un fossé croissant entre les connaissances du public et celles détenues et utilisées par les élites dirigeantes.

Conclusion : La manipulation des masses
Grâce à la biologie, la neurobiologie et la psychologie appliquée, le « système » est parvenu à une connaissance avancée de l’être humain, à la fois physiquement et psychologiquement. Le système en est arrivé à mieux connaître l’individu moyen que celui-ci ne se connaît lui-même. Cela signifie que dans la majorité des cas, le système détient un plus grand contrôle et un plus grand pouvoir sur les individus que les individus eux-mêmes. Peu importe la couleur politique, voilà comment nos chers dirigeants nous manipulent !

.

Manger des insectes, miam miam !

Pour lutter contre la faim dans les pays en développement, la FAO encourage l’élevage d’insectes à grande échelle, rentable et écologique, alors que 2 milliards d’êtres humains en consomment déjà.

Grillés, frits ou cuits, ils peuvent se révéler délicieux. Selon la FAO, « d’ici à 2030, plus de 9 milliards de personnes devront être nourries, tout comme les milliards d’animaux élevés chaque année ». L’organisation plaide pour l’élevage d’insectes à grande échelle pour nourrir les populations. En outre, les insectes « sont nutritifs, avec une teneur élevée en protéines, matières grasses et minéraux » et « peuvent être consommés entiers ou réduits en poudre ou pâte et incorporés à d’autres aliments »,

Voici 10 délicieux insectes qui croquent sous la dent.

1. Abeilles: les larves d’abeilles sont cuisinées dans du beurre avec des champignons et du lard. Les abeilles adultes sont aussi mangées grillées.

2. Larves d’agave:  Les larves sont parfois présentes dans les bouteilles de Mezcal comme preuve d’authenticité du degré d’alcool (le Mezcal doit contenir un pourcentage élevé pour la conservation de ces larves). Au Mexique, ces chenilles sont aussi mangées au repas.

3. Fourmis: En Australie, les Aborigènes mangent des fourmis crues au goût de miel. En Colombie, les fourmis sont préparées en pop-corn ou sous forme de noisettes. Les fourmis rouges et leurs œufs sont utilisés en Thailande pour agrémenter les salades.

4. Les sauterelles: Au Mexique, les vendeurs de sauterelles grillées remplacent les vendeurs de frites. En outre, ces bêtes sont « halal » et donc autorisées pour les musulmans.

5. Cafards:  Nourris avec des fruits et des légumes frais, les cafards peuvent être mangés rôtis, cuits ou grillés. Ceux originaires de Madagascar ont le goût et la texture du poulet.

6. Vers de farine: Cuits, rôtis ou grillés, ils ont la saveur de crevettes aux noix.

7. Larves de Sago : les larves de Sago cuites sont une spécialité en Malaisie et en Indonésie. A Bornéo et en Papouasie-Nouvelle-Guinée, ces larves sont souvent préparées dans de la farine et enveloppées d’une feuille de Sago (une plante tropicale). Elles ont le goût du lard et constituent une bonne source de matière grasse.

8. Termites: dans certaines parties d’Afrique et en Indonésie, manger des termites est la chose la plus naturelle au monde.

9. Scorpions: on trouve ces petites bêtes grillées sur les marchés de Thaïlande et en Chine. Les scorpions ont un peu le même goût que du crabe. Ils sont élevés spécialement pour la consommation humaine, de cette façon, ils ne contiennent plus de poison.

10. Tarentules:  Les tarentules au goût de noisette sont consommées au Cambodge. Leurs pattes sont croquantes et pour les savourer pleinement, elles sont encore meilleures avec un peu d’ail.

La naissance des notes de musique

Guido d’Arezzo nous lègue sa notation musicale

Le 17 mai 1050 s’éteint à Santa Croce d’Avellano un moine du nom de Guido (Guy), à l’âge d’environ 60 ans. Ce moine bénédictin s’était fait connaître à la cathédrale d’Arezzo, entre Sienne et Florence, comme professeur de musique.

Remarquable pédagogue, Guido d’Arezzo est à l’origine du système de notation musicale encore en vigueur. Ce système a révolutionné l’apprentissage de la musique car il a dispensé les artistes d’apprendre par coeur, à l’oreille, les morceaux de musique et de chant. Il a facilité la transcription des notes et leur lecture.

Manuscrit avec notation messine, Laon, Xe s.

Les premières notations musicales à base de portées et de notes sont apparues au VIIIe siècle à Metz et à Saint-Gall (aujourd’hui en Suisse) à l’initiative des chanoines en charge du chant liturgique

Les musiciens ont d’abord utilisé des signes musicaux ou neumes en «campo aperto» sans ligne. Ensuite, pour aider les copistes à conserver les proportions verticales, on a introduit une, puis deux puis trois lignes.

Guido d’Arezzo a ajouté une quatrième ligne à la portée et, ce faisant, il a introduit un moyen mnémotechnique, la «main guidonienne», pour représenter les notes : dans ce système d’écriture, en effet, tous les degrés de l’échelle musicale peuvent être assimilables aux jointures et aux phalanges des cinq doigts de la main gauche ouverte.

Guido d’Arezzo a aussi ajouté au début de chaque ligne une lettre clef qui indique la valeur d’intonation de la série considérée et qu’il a appelé gamma, d’où le nom de«gamme» aujourd’hui donné à son système de notation musicale.

Les notes étaient auparavant désignées par les premières lettres de l’alphabet. Pour désigner les notes qui prennent place sur les quatre lignes de sa portée, Guido d’Arezzo s’est servi des premières syllabes d’une hymne à Saint-Jean-Baptiste (la dernière note, SI, est une contraction des deux initiales de Sancte Johannes) :

«UT queant laxis / Pour que puissent
«REsonare fibris / résonner des cordes
«MIra gestorum / détendues de nos lèvres
«FAmili tuorum, / les merveilles de tes actions,
«SOLve polluti / ôte le péché,
«LAbii reatum, / de ton impur serviteur,
«Sancte Iohannes. / ô Saint Jean.

 C’était pratique pour apprendre les hauteurs relatives de chaque degré de la gamme. Le si fut ajouté par Anselme de Flandres à la fin du XVIe siècle et le ut, jugé trop dur à l’oreille, transformé en do par Bononcini en 1673. Quant au mot solfège, il vient tout simplement des notes sol-fa.

La portée de Guido, étendue à cinq lignes, s’est généralisée très vite à l’ensemble du monde musical mais, à la différence des Latins, les Anglais et les Allemands sont restés fidèles aux lettres de l’alphabet pour désigner les notes. En anglais, do ré mi fa sol la si devient : C D E F G A B.

Source Herodote

Un bon conseil

De JL
Savez-vous que, tous les 30 jours, il est nécessaire de nettoyer l’écran de l’ordinateur de l’intérieur ?
Beaucoup de personnes ignorent ce fait et ne savent pas non plus comment faire.
Les fabricants profitent de cette ignorance pour augmenter leurs ventes. Je vous le signale pour partager avec vous ce truc bien utile et peu connu sauf des bidouilleurs informatiques.
Pour nettoyer l’écran par l’intérieur, il suffit simplement de cliquer : ici
et de laisser faire au moins 5 minutes sans rien toucher.
Passez le truc autour de vous pour en faire profiter les copains/copines…
 
.

Avoir un chien réduirait les risques de maladies cardiaques

Eli

Source internet

D’après un organisme américain spécialisé dans les maladies cardiovasculaires, avoir un animal de compagnie permettrait de réduire significativement les risques de maladies cardiaques.

The American Heart Association, un organisme américain qui traite des maladies cardiovasculaires et de la prévention des risques, a analysé différentes études sur les maladies cardiaques et en a déduit que posséder un animal de compagnie réduirait considérablement les risques de maladies cardiaques.

Les chiens poussent leurs propriétaires à l’activité physique

En effet, avoir un chien impose à son propriétaire de le sortir régulièrement. C’est donc l’assurance d’avoir une activité physique dans la journée. Les études montrent donc qu’un propriétaire de chien a le cœur plus sain qu’un individu qui n’aurait pas d’animal. Et pour cause, le propriétaire de chien marche beaucoup plus que ceux que les autres.

L’organisme américain en a donc déduit qu’avoir un chien « est probablement associé à une diminution du risque de maladie cardiaque », rapporte le Daily Mail.

*

 Un animal de compagnie pour retrouver le moral

Les animaux auraient également un impact positif sur notre psychologie, affirme Glenn Levine, qui a dirigé à cette étude. D’après les différentes études, les bêtes joueraient un rôle important dans la réduction du stress. S’occuper d’un animal permettrait aussi de réduire son taux de cholestérol ainsi que les risques d’obésité.

Ces recherches ont également montré que les personnes atteintes de maladies cardiaques avaient plus de chance de surmonter cette épreuve avec un animal de compagnie à ses côtés. Cependant, l’organisme tient tout de même à faire prendre conscience aux propriétaires d’animaux des véritables sources de cet impact positif sur la santé. Il ne s’agit pas simplement d’avoir un animal de compagnie mais d’en prendre soin. En s’occupant correctement de l’animal, l’individu est également plus apte à prendre soin de lui, précise le docteur Levine, de l’école de médecine de Houston, au Texas.

« Nous ne voulons pas que les gens sortent et adoptent un chien ou un chat pour ensuite s’asseoir sur le canapé, manger des chips et fumer une cigarette en imaginant qu’ils vont maintenant vivre plus longtemps », précise le Dr Levine.

.

Aliments qui empêchent de dormir …

1. L’avoine

Bien que l’avoine contienne de la mélatonine, une substance qui prépare les corps au repos, la structure très soluble de celle-ci a des effets négatifs. En mangeant de l’avoine juste avant d’aller dormir, le corps n’a pas assez de temps pour assimiler ce dernier. Avec comme conséquence une montée d’acide et/ou des ballonnements.

2. Les légumes

La plupart des salades sont des diurétiques naturels. Un diurétique a pour effet de faciliter l’excrétion de l’eau à travers les reins. Manger de la salade juste avant d’aller dormir pourrait bien vous obliger à vous lever plusieurs fois durant la nuit. Les brocolis, les choux, les pois, les concombres et l’ail sont eux difficiles à digérer. Pour cela il est préférable d’éviter les produits de mère Nature quelques heures avant le coucher.

3. La crème glacée

Le grand nombre de sucre et de protéines que contient la glace stimule le cerveau et peut garder votre corps éveillé durant des heures. Le taux de graisse que contiennent ces petites douceurs ont besoin de beaucoup de temps avant d’être brulés par votre corps. Sans compter que ce genre de mignardises n’est guère bon pour la santé lorsque les sucres se transforment en gras.

4. La nourriture épicée

Bien que les épices peuvent guérir certaines maladies, il n’est pas conseillé de les manger tard le soir. Une étude qui a été publiée dans l’International Journal of Psychology a démontré qu’une nourriture fortement épicée ou piquante peut entraîner des problèmes à l’estomac. Les substances qui se trouvent dans les épices, activent le cerveau et vous tiennent réveiller toute la nuit.

5. La nourriture riche en glucides et en sucre

Des douceurs comme le cake au chocolat, les biscuits ou autres desserts augmentent le taux de sucre dans le sang et maintiennent l’énergie. S’ils sont consommés tard le soir, des sucres simples comme le fructose qui se trouve dans les fruits, le lactose des laitages, le maltose et le sucrose peuvent être à l’origine d’une perturbation des cycles du sommeil.

6. La viande rouge et autre protéine

Lorsque la viande rouge est consommée tard le soir, celle-ci n’est pas digérée à temps et va du coup rester toute la nuit dans l’estomac. Si vous voulez tout de même consommer des protéines, optez plutôt pour du filet de dinde ou un pot de yaourt

7. La nourriture grasse

De la nourriture grasse fait faire des heures sup’ à l’estomac. La pizza par exemple, avec sa couche de sauce tomate et ses tranches de fromage, a un haut taux d’acidité qui peut causer des montées acides.

8. Le chocolat noir

Un des ingrédients du chocolat noir est la caféine. Ensemble – avec d’autres stimuli comme le goût amer de la théobromine, l’anandamide ou phenylethylamine, qui donne l’impression de plaisir –, elle stimule votre coeur.

9. L’alcool

La consommation d’alcool devrait être limitée à un verre par jour pour les femmes et deux verres par jours pour les hommes selon des spécialistes du coeur américain. Des études ont démontré que l’alcool avait une influence sur les cycles de sommeil. Boire de l’alcool avant d’aller dormir a pour résultat que vous vous réveillez spontanément en pleine nuit. Si l’on veut bien dormir, il est donc conseillé de dire adieu à son « petit bonnet de nuit ».

10. La caféine

La caféine est une bonne façon de commencer la journée, moins pour la finir. C’est un stimulus qui encourage l’activité cérébrale et va même jusqu’à la requinquer. La caféine pénètre dans le corps grâce à l’afflux sanguin. Et si l’on sait que la tasse de café ingurgitée après le repas du midi se trouve encore dans notre corps en fin d’après-midi, il est plus sage de refuser le café du soir.

St Petersbourg en hyper-lapse

La ville, dont Poutine a été maire, a été refaite pour son 300ème anniversaire en 2003. Cette vidéo, réalisée en hyper-lapse, est agréable à regarder dans ces conditions.

Hyperlapse :  parcourir les routes du Monde en accéléré :  Le petit dernier de Google, c’est Hyperlapse. Un service amusant qui vous permet de voyager à vitesse grand V sur les routes du Monde.

Seul petit bémol, on ne peut pas régler la vitesse de la vidéo. Le site reste cependant très divertissant, et on se prête rapidement au jeu !

Lien 

voir sur ce site  la vidéo-démonstration des possibilités !

Le site Google Street View Hyperlapse

Grâce à la combinaison des photos de Google Street View et de la 3D sur le web, l’entreprise canadienne Teehan+Lax nous propose de voyager dans Street View en ayant le contrôle sur le point de vue.

Les Hyper-lapses sont comme des time-lapses mais après 3 cafés, si un time-lapse vous montre une scène évoluant avec le temps image par image, un hyper-lapse fait de même mais dynamiquement, c’est à dire en mouvement. Un genre de film en accéléré, basé sur des photos successives.

Vu la quantité de matériel de départ nécessaire à la création d’un hyper-lapse à la main, l’entreprise de design Teehan+Lax a eu la bonne idée d’automatiser le procédé pour les images de Google Street View.

Le résultat, un outil qui permet en quelques clics de se déplacer sur n’importe quelle rue à vitesse grand V tout en gardant le contrôle à tout moment de l’angle de vue que l’on souhaite. Le rendu est vraiment bluffant !

Seule condition, un ordinateur relativement récent car le site utilise Tree.js une librairie 3D pour le web assez gourmande en ressource et Chrome, les performances étant nettement moindres avec les autres navigateurs pour ce type d’animations.

Le principe est simple, placez un point A  puis un point B sur Google Maps, choisissez le point de focalisation de l’animation et cliquez sur « Create » ! Vous pouvez aussi changer l’endroit où vous regarder pendant l’animation.

La Bisontine

 « La Bisontine », une eau transparente, 100% municipale

Comment promouvoir l’eau du robinet ? En en faisant une marque ! Aujourd’hui, « la Bisontine » coule de source à Besançon

.A Besançon, tout le monde connaît  l’eau potable de la ville appelée« Bisontine ». Ce liquide sans flacon coule droit du robinet, est riche en calcium et en magnésium, de source naturelle et 100% municipale… Et pourtant, en 2006, les Bisontins n’y croyaient pas.

« Des enquêtes nous montraient que l’eau produite et distribuée par la ville était peu appréciée. Le service associé à notre gestion de l’eau en régie publique était aussi mal connu. Nous avons voulu rétablir la confiance de la population », retrace Régis Demoly, directeur technique au département de l’eau et de l’assainissement de la ville.

De la pub

Besançon se mouille donc en 2006, pour faire mieux connaître l’eau qui coule aux robinets de ses quelque 120 000 habitants. Mais comment convaincre que l’eau des tuyaux, ce n’est pas si dégoûtant ? En démontrant la qualité du service public, certes, mais aussi en faisant de la pub ! Tout d’abord, la marque « La Bisontine » est déposée. C’est une première en France. Puis, du jour au lendemain, la voilà qui inonde les encarts publicitaires, déguisée en eau commerciale.

Sur l’image, pas de bouteille, seulement des étiquettes, ou l’eau qui coule du robinet comme d’une source. Une pub semblable aux réclames pour les eaux embouteillées… sauf que « La Bisontine » est garantie sans plastique. Naturelle, elle se vante un peu : 100 % bien-être, écologique, économique. « Pour un foyer qui abandonne l’eau en plastique, cela représente environ 1000 euros d’économie par an », se targue Régis Demoly.

Question environnementale, l’UFC Que choisir signale que la filière bouteille d’eau en plastique génère un effet de serre presque mille fois supérieur à celui de l’eau potable. A Besançon, la qualité de l’eau est bonne pour quatre critères (présence limitée de nitrates, pesticides, sélénium et faible radioactivité ). Mais dépasse les limites sanitaires pour ce qui est des contaminants bactériologiques et de l’aluminium. Mais pas de panique : l’eau reste potable.

Pour renforcer cette image de marque, « La Bisontine » a besoin d’une robe évidemment. En 2008, la mairie décide d’estampiller la nouvelle marque sur 8 000 carafes, distribuées ensuite au habitants et aux restaurants. On trouve aussi le liquide aux fontaines des bâtiments municipaux. Et bientôt dans les crèches de la ville. « L’eau du robinet ne représente aucun danger, elle est parfaitement adaptée à l’alimentation des enfants », explique le maire.

L’élu a sabré en 2008 la première bouteille de « Bisontine gazeuse ». 100 000 exemplaires seront fabriquées chaque année par la ville « pour renforcer notre campagne de communication autour de l’eau municipale », confie Régis Demoly. Pas étonnant qu’on retrouve les éternels arguments de vente. « 100 % durable » : merci la consignation des bouteilles, merci les circuits courts de transport des bouteilles. Merci enfin la Loue, cette rivière abondante d’où provient l’eau ensuite traitée et gazéifiée. Et les Bisontins là-dedans, ils disent merci eux aussi ?

« Nous avons beaucoup gagné leur confiance », s’enorgueillit Régis Demoly. A Besançon, la vague de communication semble avoir payé. La preuve dans cette récente enquête : les Bisontins étaient 68% à avoir confiance dans l’eau du robinet en 2007, 74,4% en 2011. Reste à convaincre les derniers irréductibles… sans les noyer ! »

Source : internet

Téléphone portable : info utile

Eli

On peut se demander pourquoi les marchands de téléphones ne la transmettent pas aux utilisateurs ! Avant de se le faire voler, tapez ceci sur votre téléphone :

·Étoile *

·Dièse #

·Zéro 0

·Six 6

·Dièse #

·Vous obtenez le numéro de série de votre téléphone portable, il s’affiche immédiatement sur votre écran. >
Ce code (l’ I.M.I.E) est unique !!!.

·Inscrivez-le sur un papier et conservez-le précieusement dans votre sac !

·Si jamais on vole votre téléphone, appelez votre opérateur et donnez-lui ce code.

·Votre téléphone pourra alors être complètement bloqué, même si le voleur change la carte SIM.

Vous ne récupérerez probablement pas votre téléphone, mais vous êtes néanmoins assuré que le voleur ne pourra en aucun cas s’en servir… et vous n’aurez pas de facture mirobolante à payer !
– Si cette info s’étend à tout le monde, les voleurs de téléphones portables n’auront plus qu’à se recycler, car le vol deviendra inutile… 

Et si vous étiez syllogomaniaque ?

Être attaché à certains objets, c’est normal. Mais avoir du mal à jeter quoi que ce soit peut relever de la maladie mentale.

Est-ce parce qu’elle est emblématique d’une époque qui produit en masse, et vante l’acquisition d’objets tout en ne sachant quoi faire de ses déchets que la syllogomanie – étymologiquement «goût immodéré pour l’accumulation» – est devenue le trouble psychique le plus fascinant du moment? Pour preuves, le succès aux États-Unis de la série de téléréalité Hoarders (traduire les «amasseurs» ou les «engrangeurs») qui montre des thérapies de collectionneurs pathologiques ; la multiplication, sur Internet, des forums et sites spécialisés où s’expriment essentiellement les proches ; enfin, l’intérêt des chercheurs. Il est tel que le DSM-V, bible de l’American Psychiatric Association qui sortira en mai prochain, débat actuellement de la nécessité de faire une place entière à cette maladie qui jusque-là était considérée comme une sous-catégorie des troubles obsessionnels compulsifs (TOC).

Du fromage synthétique dans nos assiettes

Que ce soit dans les plats industriels, dans les rayons de nos supermarchés ou même dans les assiettes de certains restaurants, le fromage traditionnel se raréfie. Il est de plus en plus remplacé par ce qu’on appelle le « fromage analogue », un ersatz qui ressemble et qui a le goût du fromage mais qui ne possède aucune des qualités nutritionnelles du véritable fromage.

Le « fromage analogue » a fait son apparition en 2007 en réponse à la flambée du prix du lait et son développement se prolonge en raison de la crise économique et de son faible coût de fabrication.

 Mis au point par une importante société agro-alimentaire basée dans le Minnesota et implantée dans 65 pays, le « fromage analogue » existe sous deux formes distinctes. La première, qui existe depuis 2007, est une pâte réunissant des protéines laitières, de l’huile de palme et des exhausteurs de goût. La seconde, développée en 2009, est appelée « Lygomme Tach Optimum » et est destinée au marché européen, c’est un mélange de plusieurs amidons, de gélifiant, d’épaississant et d’arômes.

Le « Lygomme Tach Optimum » fait partie des trois nominés 2009 aux Food Ingredients Awards dans la catégorie « innovation de l’année pour la laiterie ». Le fabricant se targue même d’améliorer la santé des consommateurs car ce produit ne contient pas de graisses saturées ni de lactose. Mais la véritable innovation c’est que ce dernier coûte 60% moins chère que l’ersatz précédant et 200% de moins que le vrai fromage. Autant dire que c’est une aubaine pour l’industrie agro-alimentaire, qui s’empresse de l’inclure dans nombre de leurs préparations.

Ces produits sont bien sur importés en France et l’on peut  retrouver ces chers fromages synthétiques dans de nombreuses pizzaslasagnes, cheeseburgers, etc., que ce soit dans les rayons de nos magasins ou même chez certains restaurateurs .

La Commission Européenne autorise l’utilisation du « fromage analogue » pourvu que les ingrédients le composant soient indiqués sur l’emballage, mais …  qui ira identifier le galactomannane ou le carraghénane ? Si une harmonisation des appellations et de l’affichage des ingrédients ne s’opère pas, le commun des consommateurs va vite devoir, en faisant leurs courses, se résoudre à tenter de déchiffrer tous les minuscules caractères ornant les packagings, et ce, juste pour avoir une mince idée de ce qu’ils ingurgitent.

Miam, miam !

Source internet (« fromage analogue » sur Google)

Alimentation : décrypter les étiquettes

A propos de la gélatine, que l’on retrouve sous les numéros E428 et E441.

Où la trouve-t-on ? La gélatine alimentaire peut porter le numéro E428, le numéro E441 et parfois ne pas porter de numéro car elle peut être considérée comme un ingrédient et non comme un additif. On la retrouve dans de nombreux produits transformés, dont 63 des 3000 produits des bonbons (guimauve) à la pizza en passant par les yaourts et le riz cantonais.

Comment est-elle fabriquée ? La gélatine alimentaire est fabriquée par l’hydrolyse du collagène issu de la peau, des os ou des tendons d’animaux, notamment le porc.

A quoi sert-elle ? La gélatine sert d’épaississant ou de stabilisant.

Effets indésirables :  Aujourd’hui, les experts santé  ne voit plus « aucun lien avec des risques » et la note de dangerosité  est de 1/20.signalant toutefois que « Il peut y avoir des allergies, mais c’est très rare »,

Précaution d’usage : Seules les personnes végétariennes ou ne souhaitant pas manger de porc doivent éviter ce produits.

Ce qui peut poser des problèmes pour la consommation de médicaments.Les substances animales entrent dans la composition de très nombreux médicaments. On estime qu’un quart des patients  se voient prescrire sans le savoir des médicaments contenant de la gélatine,

Incroyable mais vrai !

C’est la journée de la femme … profitons-en ….

Oui, les femmes sont moins dangereuses que les hommes au volant : c’est prouvé…

C’est ce que révèle des chiffres publiés mercredi par la préfecture de police de Paris.

En France, 75% des tués sur la route sont des hommes

Les chiffres publiés mercredi par la préfecture de police remettent en cause bien des clichés sur les femmes au volant. En effet, elles ne sont pas plus dangereuses que les hommes, bien au contraire ! A Paris, les hommes sont responsables de trois quarts des accidents de la route en 2012, contre un quart pour les femmes. 1 542 femmes sont « présumées responsables » des 6 329 accidents recensés en 2012 dans la capitale, soit un quart d’entre eux.

L’analyse de l’accidentologie parisienne en 2012 met en lumière des différences encore plus notables entre les hommes et les femmes :

  • 72% des accidents dus à la vitesse sont causés par des hommes contre 28% par des femmes.

  • 89% des accidents dus à l’alcool sont causés par les hommes contre 11% par les femmes.

  • 91% des accidents dus aux stupéfiants sont causés par les hommes contre 9% par les femmes.

 En France, 75% des tués sur la route sont des hommes. Parmi les 25% de femmes décédées dans un accident de voiture, 32% d’entre elles étaient passagères. « Si les hommes conduisaient comme les femmes, il y aurait donc moins de victimes sur nos routes », résume la préfecture de police.

Messieurs, sauvez vos vies en cédant le volant aux femmes !

A propos de biogaz

 

Au début des années 1990, en plein mandat, le maire de Gussing en Autriche Peter Vadasz décide de mettre à profit l’immense  forêt de 133 000 hectares qui entoure la ville et met en place un système intelligent d’utilisation de cette biodiversité. Chaque année des milliers d’arbres sont abattus avant d’être réduits en copeaux.

Cette biomasse alimente ensuite plusieurs centrales à bois construites par la municipalité. Une centrale de production debiogaz pour la production de chaleur et d’électricité à partir de maïs, de trèfle et d’herbe, une autre de biodiesel pour la production de ce carburant à base d’huile de colza, une troisième de gazéification du bois pour la cogénération de chaleur et d’électricité puis des installations solaires thermiques (eau chaude et chauffage) et photovoltaïque (électricité).
Sur la vidéo , Peter Vadasz explique qu’au début les gens pensaient que le projet ne fonctionnerait pas. Mais au final, les centrales génèrent assez d’énergie pour subvenir à tous les besoins en électricité de la population.

 

Compléments alimentaires : dangereux si consommés à mauvais escient

Si les compléments alimentaires sont souvent associés à une notion de meilleure santé, leur consommation déraisonnée peut produire l’effet inverse. Or, une vaste étude menée sur toute la France révèle que ces produits prennent de plus en plus d’ampleur et que le phénomène n’est pas toujours contrôlé.

Dangereux si consommés à mauvais escient.

Les compléments alimentaires ont de plus en plus la cote en France. Une étude française, publiée dans le British Journal of Nutrition, révèle que 28,1 % des femmes et 14,6 % des hommes ont avalé ces produits durant l’année écoulée, avec en tête le magnésium, préféré aux vitamines B6 et C. Pourtant, trop souvent, leur consommation n’est pas pertinente et, dans certains cas, elle peut s’avérer dangereuse.

Mené sur 79.786 adultes français, ce travail, issu d’une collaboration entre plusieurs organismes comme l’Inserm, la Cnam, l’Inra ou l’université Paris 13, s’est basé sur les résultats à des questionnaires de personnes participant à l’étude NutriNet-Santé. Le niveau d’étude, le statut socio-économique, le mode de vie, les habitudes tabagiques, la pratique sportive, l’obésité sont autant de critères qui ont été pris en compte.

Dans 41 % des cas, les sujets ont indiqué en prendre pour combattre la fatigue, et 33,8 % du temps pour rester en bonne santé. Pourtant, il se pourrait que parfois, cette supplémentation engendre les effets inverses.

 L’alimentation équilibrée, l’ennemi des compléments alimentaires

Les auteurs considèrent en effet qu’une alimentation équilibrée est largement suffisante pour apporter tous les nutriments nécessaires. Or, il s’avère que les personnes les plus habituées des compléments alimentaires sont typiquement des femmes, suivant plutôt bien les recommandations nutritionnelles du programme national nutrition santé (PNNS), ayant unealimentation et un mode de vie sains (plus de sport, moins de tabac etc.).

Le mieux est l’ennemi du bien. Différentes études ont montré que les compliments alimentaires s’avèrent précieux pour compenser les carencesalimentaires, mais sont inutiles voire dans certains cas déconseillés si les apports quotidiens en nutriments sont suffisants. Pourtant, seulement 5,4 % des Français interrogés disent en consommer pour rééquilibrer leur alimentation.

Les compléments alimentaires ne sont pas des aliments qu’on peut avaler à la petite cuillère. Ils doivent être consommés en cas de carence et, dans l’idéal, après une visite chez le médecin. © Sorinus, StockFreeImages.com

L’autre point inquiétant concerne l’automédication : les compléments alimentaires sont prescrits par un professionnel de santé dans 55 % des cas. Le reste correspond à de l’automédication. Pratique dangereuse, surtout pour les fumeurs.

Des interactions médicamenteuses à risque

En effet, si les accros à la cigarette sont globalement moins enclins à se diriger vers ces suppléments que les non-fumeurs, l’apport en vitamine Apeut notamment réveiller des tumeurs latentes. Ce n’est pas la seule population à risques, car les compléments alimentaires interagissent parfois négativement avec certains médicaments. À titre d’exemple, une étude aurait noté 1.491 interactions néfastes entre 213 de ces compléments avec 509 traitements.

Quels sont les risques ?

Que la thérapie soit moins efficace ou, au contraire, qu’il y ait un effet de surdosage. La vitamine E diminue l’absorption des médicaments contre les maladies cardiovasculaires, le cholestérol ou lediabète. Certains traitements agissant sur le système nerveux central pourraient aussi être altérés.

Enfin, certains compléments sont fortement déconseillés pour les patients atteints de certains cancers (sein, prostateleucémie…) ou ayant été affectés, car certains composés comme les phytoestrogènes peuvent favoriser le développement de tumeurs mammaires.

Ce travail met donc en évidence l’utilisation parfois abusive de compléments alimentaires en France. La santé passe par la nutrition, mais à partir du moment où l’alimentation est équilibrée, il n’y a pas besoin de la supplémenter. Pour éviter tout problème lié à la consommation de ces produits, la meilleure chose à faire consiste à demander un avis médical. Si l’objectif est de se faire du bien, autant avoir l’avis d’un professionnel pour ne pas empirer les choses.

 Les complémentaires peuvent être bénéfiques pour la santé. Mais attention, ils ne sont pas toujours indiqués. Ils peuvent alors devenir dangereux…
© Kitsen, StockFreeImages.com

Source Futura santé

Le lien vers l’original

http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/medecine/d/complements-alimentaires-dangereux-si-consommes-a-mauvais-escient_44945/#xtor=EPR-17-[QUOTIDIENNE]-20130302-[ACTU-complements_alimentaires_:_dangereux_si_consommes_a_mauvais_escient]

.