Une vague et puis une autre … jusqu’au tsunami ?

On ne peut pas dire que la plainte « contre X« , déposée par la première adjointe pour le compte de la commune du Vigan à propos de l’abattoir, passe inaperçue du côté de la Communauté de communes Pays Viganais.

Si le président de la CDC affecte un calme sans faille, il n’en va pas de même chez certains conseillers communautaires. Que disent-ils en « off »?

  • « que la plainte, malgré son côté « contre X », ne trompe personne quant à sa motivation probable
  • qu’on ne peut que constater que la plainte fut déposée par l’adjointe et non le maire lui même (« par modestie » ironise un conseiller!)
  • que le maire et son adjointe avaient peut être agi seuls sans consultation préalable du conseil municipal viganais »

Plusieurs conseillers ont décidé d’inviter leurs collègues à venir soutenir, à Alès , le président de la CDC et à organiser un déplacement collectif pour ce faire, considérant que ce sont les 22 communes et leurs 42 conseillers qui sont concernés.

Les mêmes conseillers considèrent que l’appel de plusieurs associations comme L 214, qui invitent leurs adhérents et sympathisants à venir à Alès, est « une façon de faire pression sur la justice et de médiatiser cette affaire sur le plan national ». Autant pour la réputation du Pays Viganais ! sans compter que la presse ne manquera pas de signaler la position du maire du Vigan et néanmoins premier vice-président de la CDC.

2 réflexions au sujet de « Une vague et puis une autre … jusqu’au tsunami ? »

  1. Croyez le ou pas xxxxxxxxxxxxxxxxx pas possible ce texte sous couvert d’un pseudo, identité réelle seulement possible, désolé le webmaster « eccehomo30120.eu »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>