Question de principe

Il est hautement souhaitable que la marche républicaine du Vigan remporte une large adhésion réunissant avant tout des citoyens solidaires au nom de la liberté de pensée, de conscience, de croire ou ne pas croire évitant, à cette occasion, tout clivage politique, religieux, philosophique ou communotariste.

La Communauté de communes et la Mairie du Vigan ont décidé, d’un commun accord, de favoriser cette manifestation sans chercher à en tirer un quelconque bénéfice.

C’est la raison pour laquelle on peut regretter qu’une section locale d’une organisation humanitaire (dont on ne peut que louer son action internationale) ait cru bon d’appeler ses adhérents et sympathisants à se regrouper à l’écart avant d’intégrer le cortège arborant probablement leurs signes distinctifs apparents. Cela me parait incongru et déplacé car pouvant être interprété comme une tentative de récupération.

C’est une marche républicaine dont les seuls mots d’ordre devraient être « charlie, liberté » d’autant que les prises de parole à la fin de la manifestation permettront probablement à chacun de s’exprimer d’une manière plus officielle.

Cela dit, TOUS ENSEMBLE dimanche !

ACL

4 réflexions au sujet de « Question de principe »

  1. Voilà c’est ça la France le Pays où on devrait pouvoir dire « non j’irai pas », le revendiquer, s ‘exprimer, en faveur ou contre, peu importe.
    Il y avait derrière ce défilé beaucoup de choses plus profondes que beaucoup ne comprennent toujours pas .
    Et la petite poignée qui comprenait voulait le récupérer à leur compte et surtout pas le partager.

  2. Quand je vois que des festivals commencent à s’organiser alors que les morts ne sont même pas enterrés, je me dis que la récup a commencée : http://caricaturque.blogspot.fr/2015/01/i-am-charlie-cartoon-festival-january.html

    Désolé, je reste sur mes positions et je persiste à penser que les grandes douleurs sont muettes. Ce n’est pas une marche – aussi républicaine se veut-elle – qui modifiera le comportement et la bêtise humaine !…

  3. La marche n’a rien à voir avec ce que pouvait écrire les journalistes de « Charlie » comme votre lien tend à le suggérer. Il s’agit de savoir si l’on peut assassiner des personnes pour leurs idées (quelles qu’elles soient !) et leur façon de les exprimer.
    La liberté d’opinion existant dans ce pays vous garanti (jusqu’à présent ?) de ne pas être trucidé par quelques marcheurs fanatiques qui vous reprocheraient votre absence à cette manifestation !.

  4. Je suis profondément touché par le massacre de « Charlie hebdo », mais il faut raison garder (http://lesmoutonsenrages.fr/2015/01/10/charlie-hebdo-pas-raciste-si-vous-le-dites/# ) et la récupération outrancière par les médias et les politiques m’écœure !… C’est à celui qui fera le plus d’esbroufe avec son écharpe tricolore pour se faire remarquer, oubliant tous les anciens procès qu’il a intenté au journal !

    Je n’irai pas au défilé !…Les grandes douleurs sont muettes !…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>