Départementales 2015

Agrandir

Le 16 décembre dernier, les conseillers généraux gardois  ont voté la réforme de la carte électorale  et, sans plus tarder, le Conseil d’État a validé le  découpage à 23 cantons au lieu de 46. Ce sera donc effectif  pour les prochaines élections départementales en mars 2015.

Les nouveaux conseillers départementaux seront 46 à raison de deux par territoire, un homme et une femme au nom de la parité.

C’est peu dire que le nouveau canton « viganais » se distingue : c’est le plus grand et le moins peuplé. Toutefois, 46 communes ! un vrai marathon pour les candidats de mars 2015;

Quelques sont les supputations en ce concerne justement ces futurs candidats ?

du côté de  la gauche, qui ira au charbon ? Roland  Canayer, Martin Delord, Eric Doulcier, un quatrième ? Au PS, on dit que le canton est « ouvert » … quoique les stratégies politiciennes pourraient l’emporter sur toutes autres considérations. La crainte de perdre le contrôle du nouveau conseil départemental est présente. Donc, il ne faut pas perdre ce canton « pur jus cévenol » et sélectionner le plus expérimenté, le plus pugnace, le plus connu, le plus …, le plus … enfin le moins contestable pour ne pas être une machine à perdre !

du côté de la droite, on donnait partant Thomas Vidal, nouveau maire de Valleraugue et conseiller sortant, mais il paraît que rien n’est décidé

du côté de l’extrême droite, pas de nouvelles

Disons que début janvier, on saura sur quel « cheval » miser !

5 réflexions au sujet de « Départementales 2015 »

  1. Alary devrait logiquement se présenter car la disparition de la région Languedoc-Roussilon le laissera dépouillé se son titre tant espéré et attendu de « président de la région LR ».

  2. xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx« eccehomo : votre commentaire, fort intéressant, sera mis en ligne intégralement lundi matin vers 7h 45 en page centrale »

  3. Avec la réforme, c’est le « poids démographique » qui est le critère. Donc le nombre d’habitants et non plus les superficies.
    Les villes comme Nîmes et Alès vont beaucoup peser…
    Le PS a peur de perdre. Il y a certes l’enracinement et la notoriété des élus PS mais aussi le risque d’une part de « vote sanction »…
    Le « petit » pays viganais redevient important le temps d’une élection…
    « La crainte de perdre le contrôle du nouveau conseil départemental du Gard en mars 2015 est présente »…

  4. Je suis étonné de ne trouver, dans cette liste de supposés candidat, que des hommes. Les femmes, une fois de plus, seraient-elles que les faire valoir de ces messieurs ? Ce n’est donc pas cette année que nous verrons le nom d’une candidate en première place sur les affiches des cantonales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>