La loi ? Quelle loi ?

Le point 11 de l’ordre du jour du Conseil Municipal du Vigan du 18 novembre 2014 concernait le changement de dénomination de l’avenue Pasteur en avenue Jean Jaurès.

Ce qu’on peut dire, c’est que l’inauguration de la nouvelle avenue se fit le 11 novembre alors même que la loi (rappelée à plusieurs occasions dans ce blog au cours des semaines, voire des mois passés) n’avait pas été appliquée :

- pas de délibération municipale

- pas d’enquête de « voisinage »

- pas d’exposé concernant l’intérêt public

- pas de déclaration préalable aux autorités préfectorales

Donc, le texte présenté au Conseil du 18 novembre avait pour vocation de régulariser la situation sans mention de mandat au Maire pour procéder aux  démarches de régularisation de la situation.

Les conseillers municipaux d’opposition firent état de leur désaccord non pas sur la dénomination elle même mais sur la procédure considérant qu’il y avait manquement à la loi d’autant que le texte présenté au Conseil se résumait à une courte biographie de Jean Jaurès et une simple proposition de dénomination (texte déjà publié sur ce blog).

Les réponses du Maire aux dires de l’opposition peuvent se résumer de la manière suivante (extraits de la bande sonore enregistrée des 6 minutes du débat qui a précédé le vote) :

« on peut considérer que c’est un fait accompli … on peut toujours chercher à faire polémique pour exister … on aurait pu le faire avant … tout le monde était occupé par les inondations … dans toute histoire il y a toujours un grincheux …pour moi, le symbole était plus fort que cette petite fâcherie » 

NDLR : la bande originale est à disposition, bien entendu

Le débat a donc duré six minutes au terme desquelles un vote a été sollicité : tous les présents ou représentés ont voté pour l’adoption du texte proposé sauf les cinq élus d’opposition qui ont refusé de participer au vote pour irrecevabilité en la forme.

Reste la possibilité pour l’opposition  d’un recours au tribunal administratif pour, semble-t-il, manquement avéré à la loi, annulation du vote émis le 18 novembre pour vice de forme et tous autres motifs à déterminer … mais cela c’est l’affaire de l’opposition !

-

6 réflexions au sujet de « La loi ? Quelle loi ? »

  1. Notre maître blogueur a modifié le texte de départ ! Son rôle de modérateur. Le maire « existe » grâce à ses fonctions électives. Ambition qui est possible au Vigan parce que les talents ont subi l’exode économique, donc moins de concurrence locale. Le maire aurait peut-être des difficultés à valoriser aussi bien sa vie « en ville ». Il communique beaucoup. Mais côté gestion, il peut mieux faire. Beaucoup pensent qu’il a pris la « grosse tête ». C’est ce qui guette les professionnels de la politique qui s’installent dans le confort.

  2. Notre maire a dit : « on peut considérer que c’est un fait accompli … on peut toujours chercher à faire polémique pour exister … … dans toute histoire il y a toujours un grincheux …pour moi, le symbole était plus fort que cette petite fâcherie ».
    S’opposer au maire, cela signifie être un « grincheux » et « polémiquer pour exister » ?
    Quand on n’est pas d’accord avec lui, c’est une « petite fâcherie » ?
    En quoi ce symbole de Jean-Jaurès devant le lycée aide Le Vigan ? Ou bien le maire ?

  3. C’est malheureusement devenu ça Le Vigan : « casse-croûte » et ambition personnelle. à qui assure une bonne gestion du pays, indemnités méritée … et on y gagne plus qu’aller trimer à Nîmes ou Montpellier. Il faut savoir aussi faire de la vraie « communication » et ne pas prendre « la grosse tête ». Pauvre Vigan !

  4. En même temps c’est culotté, rue Jean Jaurès le jour du 11 novembre, devant des Légionaires prêts à en découdre, un parterre d’ancien combattant… on aurait pu faire d’une pierre 2 coup et appeler le boulevard des chataigniers  » rue de la paix » et inviter le président de la CdC à tirer le drap.
    Une symbolique forte le maire (qui a planté le PS ) baptise un boulevard qui mène au monument de la guerre du nom d’une icone du socialisme français et du pacifisme.
    bref une galerie de symboles intello bobo à la mord moi l’oeil pour satisfaire un égo dont la taille devient inversement proportionnelle à la performance de celui qui le développe.
    Bientôt le quai place jules César .

  5. Quel est l’intérêt du maire à créer cette avenue ? Utiliser Jaurès pour en tirer un bénéfice ? Communiquer ? Cela ne remplacera pas l’absence de dynamisme économique plus la baisse des revenus de redistribution et de solidarité nationale ! Il fait de beaux discours, mais le réel rattrape Le Vigan !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>