La question du jour

Dans les « milieux bien informés », on se poserait la question :

« L’accord intervenu lors de la répartition des postes au sein de l’exécutif de la Communauté de communes peut-il ou doit-il se traduire par un transfert de personnel de la Mairie du Vigan vers la Communauté ? Et si oui, qui ? »

Quelle question ! Pourvu que ce remue-méninges se fasse pas du remue-ménage …

9 réflexions au sujet de « La question du jour »

  1. facile ils suffit comme au Vigan de faire venir des ménestrels, troubadours et jongleurs en nombre suffisant, avec un bon budget de la culture et d’organiser des jeux où le rétiaire coupe quelques têtes de mirmillons ou de thraces d’offrir ça au public et de lui jeter quelques cacahuètes et le peuple aura son pain et ses jeux

  2. C’est déjà dur de gérer 10000 Astérix en pays viganais, alors j’imagine la difficulté de faire « fonctionner  » 3 « pays » aux besoins et identités différentes. Dans un contexte d’argent rare, de crise économique et de récession… Comment nos élus vont-ils faire vivre ces 20000 habitants ? Avec leur grand talent qui est notre capital, bien sûr.

  3. Où sont passés les cévenols durs à l’ouvrage, « taiseux » et fiers ? Après 2 générations d’assistanat et de perfusions « solidaires », on se demande où se cachent les survivants de cette noble tribu… Minoritaires ? Maintenant, c’est la chasse aux subventions et aux prébendes ? Tous aux abris ?

  4. En pays viganais où le taux réel de chômage est plus de 20 %, être élu ou agent territorial, c’est trop bon…! Ne pas devoir s’exiler à Nîmes ou Montpellier…
    Devise = « Tant qu’il y a de l’argent public, il y a de l’espoir ».

  5. Politiquement tous ceux qui pouvaient être placés l’ont été il faut donc regarder dans le « petit personnel » et dans l’entourage du maire il n’y a pas 50 personnes à mettre dans le panier et en même temps susceptible d’y tenir un rang.
    Stratégiquement à mettre en place quelqu’un dans l’édifice je me dis que comme c’est un monde d’homme un femme serait plus « ménagée » ou moins « malmenée » et par conséquent elle aurait moins de mal à travailler à conforter en Communauté de commune la position du maire du Vigan.

  6. Les intercommunalités devront disposer d’une taille critique : 20 000 habitants au 1er janvier 2017.
    Alors, où en est le dossier entre les 3 intercoms (Aigoual, Vigan, Ganges-Sumène) ?

  7. Très intéressant ! Qui va enquêter ?
    Entre Mr Doulcier et Mr Goetzinger, les grands projets sont-ils prêts pour le conseil municipal de septembre ? Version turbo ?
    Je vous rappelle que Mr Doulcier dit souvent « il y a 20 personnes en trop à la mairie » ! Pourquoi ne pas transférer les sureffectifs à la communauté ? Côté personnels statutaires (agents territoriaux), comment se situe le pays viganais ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>