La mort dans l’âme … du Vigan

On va encore dire que je joue les « Cassandre » … et pourtant !

Deux de plus et la suite n’est pas plus réjouissante. Certains vont fermer tandis que d’autres cherchent à vendre (voir le « Bon Coin » site achat-vente internet)) sans trouver d’acheteurs.

Un professionnel du Pays Viganais, bien placé pour juger de l’économie locale et des difficultés des uns et des autres, avance le chiffre de 25 commerces sur le fil du rasoir avec de nombreuses fermetures d’ici la fin de l’année.

D’aucuns répondent que « c’est partout pareil ». C’est possible mais Le Vigan, c’est Le Vigan !

Et il est des silences assourdissants,  comme disent certains.

4 réflexions au sujet de « La mort dans l’âme … du Vigan »

  1. La surmultiplication des grandes surfaces qui vendent toutes sortes de produits, pas seulement alimentaires, à des gens soit-disant écolos(très nombreux en pays Viganais), dont la philosophie s’arrête là où commence leur intérêt pécuniaire…
    Exit la production locale, exit les produits locaux ou régionaux au profit du « Made in China ».
    Conclusion: Le Vigan se meurt et cette agonie s’accélère. Sera-t-elle réversible?

  2. Beaucoup d’élus locaux, autant à la mairie qu’à la Communauté de Communes sont toujours restés au Vigan. Dans le meilleur des cas, quelques années à l’EXTERIEUR. Le problème, c’est qu’ils fonctionnent encore avec des logiciels et des raisonnements des années 60-70… D’où le DECALAGE avec les exigences de la modernité. Et les difficultés à négocier les virages ou les transitions…

  3. Le Vigan, c’est le village d’Astérix qui refuse de se rendre à la modernité, conservatisme et décroissance sont les deux mamelles philosophiques de nos autorités en juste place…………..
    Projets de croissance – 0 au compteur pour les années à venir…
    Mais les montagnes des Cévennes sont si belles, une année bonne et l’autre non… la la la la……..on connaît la chanson….

  4. Au Vigan, c’est PIRE qu’ailleurs… Les problèmes sont accentués. Par la situation géographique isolée, en retrait. Par la grande dépendance pendant des décennies à Cogetex-Well. Par la pyramide des âges, car beaucoup de jeunes sont partis dont la majorité ne reviendra jamais.
    Quand on entre au Vigan en venant de Nîmes ou Montpellier, on a toujours le coeur serré de voir cette AGONIE.
    Je me demande si la mairie a pris conscience de la gravité de la situation. Ils n’ont peut-être pas atterri depuis leur réélection. Espérons qu’ils s’attaquent aux dossiers avant 2020. Le maire est vice-président communautaire au DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE. Donc acte(s).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>