Val de l’Arre : interview de JR Triaire

Jean Robert Triaire est bien  connu au Vigan et au delà. Chef d’entreprise , il gère et anime un camping 3 étoiles.. Que pense–il de ce début de saison ?

6 réflexions au sujet de « Val de l’Arre : interview de JR Triaire »

  1. Nous, viganais, savons que Mr Triaire est un patriote et un entrepreneur ! Si le projet initial est moins rentable au vu de la baisse d’activité du tourisme, pourrait-il envisager une version « réduite », « allégée » du projet ? Les viganais sont nombreux à attendre sa réalisation pour acheter un abonnement à l’année ! Dans la vidéo, il semble dire que la chute du chiffre d’affaires est d’environ 20 % si j’ai bien compris…

  2. Clairement la crise dure depuis le premier choc pétrolier de 1973 et depuis on nous annonce que notre horizon s’assombrit.
    Effectivement le prix du carburant a monté grévé hélas par une énorme TIPP il y a eu le passage de l’ancien franc au nouveau franc puis à l’Euro (la baguette est passée de 0.50ct de francs à 1 € soit 13 fois plus chère on laisse 1€ de pourboire là ou avant on laissait un franc!). La bulle boursière d’internet et des start up puis celle de la téléphonie mobile et des tablettes.
    Dans ces conditions de deux choses l’une où on se terre en attendant un mieux qui ne viendra jamais ou on fait de son mieux pour faire avancer son affaire.
    Une chose est sure les freins à l’accomplissement de projets sont aujourd’hui très(trop ) nombreux. Un entrepreneur n’attends pas de l’aide sous forme d’argent public mais quand on voit le mille feuille les législations à la pelle les contraintes fiscales, techniques , financières on se dit que la flamme est fragile et qu’il faut un vrai feu sacré pour la garder.
    Je suis (enfin je crois) être un patriote mais la France est un pays dans lequel aujourd’hui rien est fait pour réduire les formalités et faciliter l’esprit d’entreprise trop de contraintes trop de réglementation en matière d’urbanisme, d’accessibilité, de sécurité….
    Un vrai parcours du combattant ….

  3. La mauvaise conjoncture économique et les perspectives médiocres risquent de remettre en question ce projet formidable…
    Mr Triaire est prudent et veut agir en maîtrisant parfaitement le projet commercial (business plan).
    Trouvé :
    « La prochaine crise mondiale est annoncée pour le printemps 2015″
    Les prévisions du très sérieux centre de recherche et de management suisse IMD, ont été confrontées juste avant le 14 juillet aux analyses long terme des grandes banques américaines, Goldman Sachs, Meryl Lynch, aux experts du FMI et de la réserve fédérale américaine… Tout le monde est à peu près au diapason pour prédire le risque d’un nouvel effondrement des marchés qui entrainerait un nouveau dérèglement de la situation économique. De telles prévisions qui circulent désormais dans toutes les grandes capitales ridiculisent les propos du président français quand il persiste à penser que nous sommes sur le chemin du redressement.
    Read more at http://www.atlantico.fr/decryptage/prochaine-crise-mondiale-est-annoncee-pour-printemps-2015-atlantico-business-1666869.html#B1g9OLQtqpjkVJDE.99
    http://www.jeanmarc-sylvestre.com/2014/07/17/la-prochaine-crise-mondiale-est-annoncee-pour-le-printemps-2015

  4. Le projet d’évolution de notre espace aquatique est maintenu.
    La phase d’appel d’offre est terminée.
    Nous nous tournons, avec l’appui de notre cabinet comptable, (ce depuis quelques jours) vers les banques avec un projet fini et chiffré.
    L’investissement est lourd et nécessite une vraie réflexion sur l’avenir.
    Avec l’étude d’une chaufferie au bois et d’un réseau de chaleur nous voulons aussi rester dans une démarche de tourisme durable dans l’esprit économique local.
    Je reste prudent sur l’économie locale et Européenne qui seront des facteurs importants à prendre en compte.
    Si rien est fait nous ne nous déciderons qu’en connaissance de la faisabilité financière du projet.

  5. Bravo à Mr Triaire qui est un vrai entrepreneur enraciné et un « patriote cévenol » ! Beaucoup sont partis à « la ville » car il n’y avait pas beaucoup d’emploi « au pays » ! Mais nous trouvons encore des cévenols qui font preuve de talent, d’initiative et de courage ! Il montre qu’il est possible de vivre au Vigan autrement que par les subventions et l’argent public.
    Au fait, ce serait une bonne idée de présenter une vidéo de Mr Clément sur le blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>