La démocratie. Quelle démocratie ?

Tout un chacun sait que mes interviews-vidéo ne sont pas   »piégeuses » ni conçues pour dévaloriser quiconque. Elus ou pas, il y a ceux ou celles qui acceptent volontiers d’y participer … ou pas ! Je ne contesterai à personne la liberté de dire « non » à ma requête ce que fit Clémence Boisson, deux fois, préférant, m’avait-elle dit, s’exprimer dans le « Petit Journal du Vigan ». Voilà qui est fait.

Je dirai,  en passant, que sa compétence n’a probablement pas été mise à contribution quand on constate la ponctuation souvent incertaine des textes proposés par le « Petit Journal » … sans parler du reste. Ce sera pour un autre épisode de l’analyse du semestriel municipal.(qu’écris-je ! « semestriel » est un adjectif, cré nom de nom !)

Mais, abandonnons la forme pour le fond. Parlons donc de la « démocratie participative », cette forme de partage et d’exercice du pouvoir, fondée sur le renforcement de la participation des citoyens à la prise de décision politique permettant la participation du public à l’élaboration des décisions, pendant la phase de délibération. Ce n’est pas tout ! Il faut penser à :

- Informer et écouter les citoyens dans l’ensemble de l’action municipale,

Répondre à toutes les questions des citoyens,

- Associer les citoyens à l’évaluation des services publics ;

- Donner une information équilibrée, laissant une place à des expressions diverses

- Préalablement à tout grand projet ou toute politique majeure, mener une concertation publique équitable et transparente 

- Rendre compte des politiques ayant une influence sur la commune lorsqu’elles sont décidées en dehors de l’échelon municipal ;

- Sur chaque sujet, associer l’ensemble des acteurs concernés, y compris les plus critiques, (associations, conseils de quartiers et autres corps intermédiaires)

- Se montrer transparent en matière de soutien aux initiatives locales (subventions aux associations, appels à projets),

- Donner aux citoyens la possibilité de saisir le conseil municipal par pétition, et surtout veiller à ce que ce droit puisse s’exercer concrètement et équitablement ,

- Mettre en oeuvre, le cas échéant, un référendum d’intérêt local

Bien entendu, tout cela repose à la fois sur la mis en place d’une charte de concertation engageant la municipalité et sur la constitution de commissions extra-municipales, de comités de quartiers (je vois, d’ici, la réaction de certains élus …)

JE SAIS : les mots ne font pas la chose … mais quand les mots n’existent même pas … on est tout chose de voir un titre ronflant vidé des 2/3 de sa substance.

Il reste à Clémence Boisson à redresser la barre .. contre vents et marées.

2 réflexions au sujet de « La démocratie. Quelle démocratie ? »

  1. Il y a une faute interessante parce que bien située dans le mot du Maire du programme des fêtes d’ISIS « eccehomo : comme quoi il faut des correcteurs (trices) pour l’édition partout ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>