La mairie 2014 : Les adjoints 5

en cours de rédaction

Agrandir

Errare humanum est ! Voilà-t-il pas que j’écris « Laurence  » pour « Clémence » et que je la sacre « benjamine » au détriment de Coline Pibarot, véritable détentrice de ce titre enviable. Heureusement, je dispose d’un correcteur avisé que je remercie. Que celui qui n’a jamais fauté me jette la première pierre (taillée) comme on dit chez les Compagnons …

Autre sujet : en ce qui concerne la « charte de concertation », je précise :rien à voir avec une autre charte de « libre expression » ou de « liberté absolue de conscience » ou de « liberté d’en rire « , etc. Je dis ça parce que j’ai comme l’idée que mon avis sur le sujet  dérange mais … c’est le cadet de mes soucis ! C’est au pied du mur qu’on voit … etc etc

Petit rappel

La démocratie participative est une forme de partage et d’exercice du pouvoir, fondée sur le renforcement de la participation des citoyens à la prise de décision politique.

On parle parfois de « démocratie délibérative » pour mettre l’accent sur les différents processus permettant la participation du public à l’élaboration des décisions, pendant la phase de délibération.

La démocratie participative ou délibérative peut prendre plusieurs formes, mais elle s’est d’abord instaurée sur le terrain de l’aménagement du territoire et de l’urbanisme, avant de s’étendre dans les champs de l’environnement, la politique culturelle, l’information, etc.

La démocratie participative doit donner au citoyen, à n’importe quel citoyen, une placecentrale dans le processus démocratique. Sans remettre en cause le savoir politique des élus ni les connaissances des experts, cette forme de partage du pouvoir nécessite en amont de sa réalisation la reconnaissance d’une expertise citoyenne légitime.

 

A partir de lundi, les adjoints-hommes du conseil municipal ...

Ses formes de réalisation sont multiples : commissions extra-municipales, comités de quartier, conseil des jeunes, budget participatif, sondages, référendum local, débats publics, etc etc …

Sans oublier l’élaboration d’une charte de concertation établie à l’initiative de la municipalité concernée !

3 réflexions au sujet de « La mairie 2014 : Les adjoints 5 »

  1. Mlle Boisson est audio guidée par les aînés de son team Elle est certes très intelligente et à l’instar de moi même elle fait ni faute d’orthographe ni de grammaire mais le club très fermé auquel elle appartient lui dictera la conduite à tenir et tracera les marges de sa feuille de route.
    Comme l’a dit le mentor 60 % c’est plus qu’il n’en faut pour revendiquer d’être non plus le représentant mais la Vox populi elle même.
    Son poste d’adjoint , comme celui de l’urbanisme qui ira en communauté de commune, et éventuellement celui de la culture qui va certainement aller au même endroit est un peut une bizarrerie de la mandature .
    à voir.

  2. J’espère que Mme Boisson aura le bon sens pragmatique d’accepter l’offre de services formulée par ACL et autres seniors dont l’expérience vaut de l’or. Leur aide et participation bénévoles pour partager leur savoir si précieux sont un atout pour le Vigan. Mme Boisson ne pouvait pas trouver meilleurs parrains.

  3. La démocratie participative ne semble pas être une priorité de l’équipe réélue. Pourquoi attendre des changements quand on voit ce qui a été fait pendant 6 ans ? Il suffit de parler de communication et de concertation pendant la campagne électorale. Puis de reprendre ses habitudes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>