Les sous pires

Pour vite faire fortune

Et gagner plein de thunes

Avec, des pauvres, leur argent

C’est un peu dérangeant

Mais, surtout, c’est trop lent !

 

Grand manitou du CACquarante

Voilà une situation épatante

Qui vous propulse, c’est garanti,

Au Panthéon des gens nantis.

 

Et puis souvent les pauv’gens

Ne sont guère partants

Pour confier leur peu d’argent

A ceux qui en ont déjà tant,

 

Pour agrandir son capital

Faut être un ultra libéral

Et ne plus être un indigent

Car ça ,,, c’était avant !

André-Charles Décembre 2013

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>