A propos de de l’Association des Maires

COMMUNES Plus qu’une assemblée générale, un congrès de transition pour les 353 maires du Gard

“Vous êtes les veines et artères dans lesquelles circule le sang de la République. Après les élections de 2014 qui vont  se traduire par un changement de génération si j’en crois le nombre d’entre vous qui ne se représentera pas, je propose de créer en préfecture, un Conseil des anciens maires. Ils seraient là pour nous conseiller, nous guider, éclairer nos décisions… A mes yeux, ce serait dommage de nous priver de l’expérience, du savoir et du savoir-faire des anciens élus. Avec le soutien des parlementaires, ce conseil pourrait d’ailleurs être généralisé”.

C’est en ces termes que le préfet du Gard, Hugues Bousiges, a rendu hommage à la disponibilité et au dévouement des 353 maires du Gard, dont un tiers environ était réuni ce samedi à Caveirac, pour l’assemblée générale de l’association des maires du département, présidée par Pilar Chaleyssin, maire d’Aubais.

 

INTERCOMMUNALITE ET REDECOUPAGE CANTONAL

A la faveur de ces travaux partagés par Françoise Dumas et Fabrice Verdier, tous deux députés du Gard, auxquels s’étaient joints plusieurs élus régionaux et généraux ainsi que les sous-préfets d’Alès et du Vigan, le représentant de l’Etat qui n’a qu’à se féliciter, d’une façon générale, des rapports courtois, loyaux et confiants qu’il entretient avec les édiles, a attiré l’attention des participants sur les modifications du paysage institutionnel gardois qu’allait entraîner l’acte III de la décentralisation. “Des textes importants ont été adoptés ou sont sur le point de l’être, à commencer par l’élection des délégués communautaires qui interviendra avec les prochaines municipales. Il y a là une révolution importante. Il ne s’agira pas seulement de mettre ensemble des territoires et des élus, mais de réfléchir à une vision de l’avenir des territoires que nos concitoyens sont en droit d’attendre”, a commenté Hugues Bousiges. Toujours au niveau des modifications du panorama politique, on ne saurait oublier le redécoupage des cantons, dont une première mouture sera prochainement présentée aux collectivités. Rappelons que pour le Gard, le nombre de cantons passera de 46 à 23, avec des populations comprises entre 24 000 et 36 000 habitants pour chacun d’entre eux. On imagine, dès lors, la difficulté de l’exercice lorsque l’on sait que l’arrondissement du Vigan compte aujourd’hui 35 000 habitants… pour 6 cantons ! Bonjour les calculettes et les crises de nerfs

Source Obj Gard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>