A propos de biogaz

 

Au début des années 1990, en plein mandat, le maire de Gussing en Autriche Peter Vadasz décide de mettre à profit l’immense  forêt de 133 000 hectares qui entoure la ville et met en place un système intelligent d’utilisation de cette biodiversité. Chaque année des milliers d’arbres sont abattus avant d’être réduits en copeaux.

Cette biomasse alimente ensuite plusieurs centrales à bois construites par la municipalité. Une centrale de production debiogaz pour la production de chaleur et d’électricité à partir de maïs, de trèfle et d’herbe, une autre de biodiesel pour la production de ce carburant à base d’huile de colza, une troisième de gazéification du bois pour la cogénération de chaleur et d’électricité puis des installations solaires thermiques (eau chaude et chauffage) et photovoltaïque (électricité).
Sur la vidéo , Peter Vadasz explique qu’au début les gens pensaient que le projet ne fonctionnerait pas. Mais au final, les centrales génèrent assez d’énergie pour subvenir à tous les besoins en électricité de la population.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>