Huile de palme : saturation

La commission des Affaires sociales du Sénat a adopté un amendement visant à augmenter considérablement la taxe sur l’huile de palme. Cette huile, que l’on retrouve dans un grand nombre de produits industriels, est régulièrement accusée d’être mauvaise pour la santé. L’Agence nationale de sécurité sanitaire est ainsi catégorique sur les effets de ce « mauvais gras » : « les acides gras saturés notamment constitués d’acides laurique, myristique et palmitique sont, en excès, athérogènes » estimait l’Anses en 2010. En clair, les acides gras saturés contenus dans cette huile contribueraient au dépôt de cholestérol sur la paroi interne des artères.

Les nutritionnistes rappellent que les acides gras saturés ne sont pas du tout indispensables à l’organisme. Dans ce cas, pourquoi l’huile de palme est-elle si présente dans les produits industriels ? Parce qu’avec l’huile de palme, les industriels font de grosses économies. Elle est en effet deux fois moins chère que l’huile d’olives, six fois moins chère que le beurre. Elle aurait aussi de nombreux avantages : elle rendrait plus craquantes les biscottes, plus onctueuse la pâte à tartiner. Elle permettrait aussi aux produits cosmétiques de mieux pénétrer la peau et aux shampooing de mousser plus longtemps. Mais dans le même temps, les effets sur l’économie mondiale et la biodiversité sont considérables et désastreux.

 
AFP-Vidéographie – L’huile de palme par afp

Une réflexion au sujet de « Huile de palme : saturation »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>