Deux statues et une histoire

Commençons par le Sergent Triaire dont la statue se dresse fièrement devant la Mairie du Vigan. Il mourut glorieusement au Fort d’El Arish pendant la campagne d’Egypte.

Cliquer sur les images pour les agrandir 

Mais l’histoire ne s’arrête pas là! A l’origine, le monument comportait une deuxième statue : la République Française fort peu vêtue et révélant largement sa chute de reins. On raconte qu’un vieux monsieur, à chaque fois qu’il passait par là,  donnait un coup de sa canne sur la partie la plus charnue de la République en lui disant de se rhabiller …

Et alors, figurez-vous que, pendant le Seconde Guerre Mondiale, la statue de la République disparut. Les hypothèses vont bon train : certains prétendent que ce sont les Allemands qui la confisquèrent, direction la fonderie. D’autres affirment que ce sont des « biens pensants » viganais, choqués par la vue de cette raie publique, qui l’emmenèrent et la cachèrent à Nîmes où elle trouverait toujours … Allez savoir !

.Venons -en au Chevalier d’Assas qui se dresse tout aussi fièrement, depuis 1830, à une extrémité du Quai. Il tomba glorieusement en Wesphalie pendant la guerre contre les anglo-hanovriens en 1760.

Pas d’anecdote particulière si ce n’est qu’il perdit son épée il y quelques mois, remplacée depuis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>